MUNICIPALES 2020 TRANSPORTS, BÂTIMENTS : Pour près de la moitié des Français, les communes ne sont pas suffisamment efficaces sur le plan énergétique

Selon un sondage réalisé par Harris Interactive pour l’entreprise Sonergia, 67% des Français considèrent que les communes sont préoccupées par les enjeux d’efficacité énergétique, mais seulement 49% les jugent efficaces dans ce domaine. Alors que plus de 2 Français sur 3 estiment que le thème de l’efficacité énergétique n’est pas suffisamment abordé par les candidats, Sonergia invite ces derniers à s’engager davantage en la matière.

Pour 70% des Français, les candidats ne parlent pas suffisamment d’efficacité énergétique

Alors que la campagne pour les élections municipales aborde sa dernière ligne droite avant le 1er tour prévu le dimanche 15 mars prochain, la société Sonergia a voulu interroger les Français sur la perception qu’ils avaient de la prise en compte des enjeux liés à l’efficacité énergétique par les candidats aux élections municipales 2020. Dans ce cadre, 70% des Français jugent que le thème de l’efficacité énergétique n’est pas suffisamment abordé.

Les communes, vecteurs de solutions concrètes

Les Français estiment que l’échelon communal est clé pour mettre en oeuvre des dispositifs concrets visant à renforcer l’efficacité énergétique. Pour 67% des personnes interrogées, les communes ont conscience de l’importance de l’enjeu mais seulement 49% d’entre eux les jugent efficaces en la matière. Parmi les mesures prioritaires à mettre en oeuvre, figure l’enjeu de la rénovation énergétique des bâtiments communaux pour 62% des sondés. Il s’agit d’ailleurs du premier chantier à entreprendre pour 40% des sondés, devant la rénovation énergétique des bâtiments d’habitation (36%) et la généralisation des transports publics électriques (22%).

Un manque d’information concernant les dispositifs existants

Sur le plan individuel, 70% des Français interrogés estiment que la performance énergétique de leur logement est bonne – ce pourcentage baisse à 58% lorsque les personnes interrogées sont locataires de leur logement. Pour autant, parmi ceux déclarant avoir un logement ayant une performance énergétique faible, 73% estiment ne pas être suffisamment informés sur les dispositifs (accompagnement technique et financier) destinés à les aider à réaliser des travaux de rénovation énergétique.

1 Français sur 2 prêt à payer plus cher des livraisons plus propres

Concernant le secteur des transports, l’étude nous apprend que dans le cadre du développement des mobilités douces en zone urbaine, 1 Français sur 2 se déclare prêt à payer plus cher pour limiter l’impact écologique du « dernier kilomètre » de livraison des colis chez les particuliers par l’utilisation d’un véhicule éco-responsable. Ils sont même 62% des moins de 35 ans à abonder dans ce sens.
Franck Annamayer, président de Sonergia a déclaré : « L’efficacité énergétique est un sujet clé pour les électeurs, car il s’agit à la fois d’un enjeu environnemental, mais aussi d’un enjeu de pouvoir d’achat. Et les enseignements de l’étude montrent que l’échelon communal est un maillon essentiel pour prendre des mesures concrètes en la matière. Rénovation énergétique des bâtiments publics, priorité accordée aux mobilités douces, ce sont autant de sujets sur lesquels nous invitons les candidats à prendre des engagements. »

Etude Harris Interactive pour Sonergia réalisée par questionnaire auto-administré en ligne du 19 au 24 février 2020, auprès d’un échantillon de 2 019 personnes représentatif des Français âgés de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle) après stratification par région et catégorie d’agglomération.


A propos de Sonergia
Depuis sa création il y a plus de 10 ans à Marseille, la société Sonergia est devenue un acteur de référence du financement des opérations d’efficacité énergétique. En s’appuyant sur le dispositif des Certificats d’Economies d’Energie (CEE), Sonergia conseille et accompagne les consommateurs d’énergie (particuliers, industriels, collectivités…), pour atteindre de meilleures performances énergétiques. www.sonergia.fr
Contact Presse : Simon Lozach – simon.lozach@shan.fr – tel 06 28 03 68 32

Contribution de Sonergia à la consultation publique sur la Programmation Pluriannuelle de l’Energie

L’efficacité énergétique et la réduction des consommations d’énergie sont, avec la décarbonation du mix énergétique et la sécurité d’approvisionnement, les piliers principaux du projet de Programmation Pluriannuelle de l’Energie pour la période 2019-2023 et 2024-2028, publié le 20 janvier dernier. En matière d’efficacité énergétique, la lecture du document de synthèse de la PPE témoigne que les CEE restent pour les périodes 2019–2023 et 2024-2028, le principal outil de la politique publique en matière d’efficacité énergétique.

En tant que délégataire actif sur le marché des CEE depuis la mise en place du dispositif, Sonergia propose dans cette note quelques commentaires sur le volet efficacité énergétique du scénario PPE présenté dans le cadre de la consultation publique, qui repose principalement sur la mobilisation des CEE.

LES CEE : un outil clé pour l’efficacité énergétique dont les objectifs devraient être clarifiés dans la PPE dès la période 2019 – 2023

Selon Sonergia, il est dommage que la PPE ne puisse pas afficher de façon conjointe et concomitante les objectifs nationaux en matière d’efficacité énergétique et leurs trajectoires, inscrits dans la loi, avec les objectifs retenus pour les futures périodes CEE.

Souvent décrié comme complexe et peu lisible, un alignement des outils permettrait d’insérer le dispositif des CEE dans une trajectoire nationale claire et partagée par tous. La PPE devrait ainsi clairement jouer son rôle de prospective et indiquer les objectifs retenus pour les périodes associées à toute la durée du document (soit jusqu’à 2023 et au-delà).

De nombreux efforts ont été faits, des résultats ont été obtenus en matière de rénovation énergétique des bâtiments grâce aux CEE comme le rappelle la Lettre d’information CEE de janvier 2020.

Cependant, pour garantir une meilleure efficacité au dispositif des CEE, et par ce biais une meilleure capacité à atteindre les objectifs en matière d’efficacité énergétique que la France doit atteindre pour respecter ses engagements européens, il convient de renforcer le dispositif :

  • En offrant de la visibilité aux acteurs de ce marché, en stabilisant sur des périodes de 5 ans le niveau d’obligation, comme le prévoit la Loi Energie et Climat. Le chapitre consacré aux CEE dans le document de synthèse de la PPE, indique que le dispositif des CEE va se prolonger sur toute la durée de la PPE, et que les périodes seront de 5 ans. Faut-il comprendre que le CEE dispositif s’étendra jusqu’en 2028 ? Une formulation plus précise avec les niveaux d’obligation associés serait un outil utile pour la bonne mise en œuvre de la PPE. Cela permettrait aussi aux acteurs d’avoir l’assurance que le dispositif soit bien maintenu jusqu’en 2028.
  • En indiquant le niveau d’obligation et les modalités d’accès au marché suffisamment tôt pour que la filière soit en mesure de se maintenir en ordre de marche d’une période à l’autre sans rupture de production de CEE.
  • En ayant une vision juste de l’état existant des performances associées aux CEE grâce à un pilotage fin du dispositif, au travers d’un observatoire disponible en temps réel et géré par un organisme public. Cet observatoire couvrirait tous les secteurs éligibles pour mieux orienter les actions vers les secteurs moins mobilisés comme les transports.

Quelles nouvelles mesures pour atteindre l’objectif d’efficacité énergétique en 2030 ?

Parmi les mesures transversales en faveur de la réduction de consommation d’énergie, le document de synthèse indique que « des mesures supplémentaires devront être mises en place, en s’appuyant notamment sur les travaux des nouvelles instances de gouvernance mises en place en 2019 pour obtenir des effets similaires à la composante carbone ».

Si ce point nécessiterait selon nous d’être précisé, Sonergia a identifié quelques pistes concrètes de développement permettant d’agir sur la réduction de la consommation d’énergie de façon socialement acceptable pour les Français.

Pour Sonergia, il faut maintenir l’effort engagé sur le bâtiment pour transformer durablement l’empreinte énergétique et carbone du bâti. L’efficacité énergétique est indispensable pour construire une transition énergétique solidaire et acceptable pour les Français. Elle permet de redonner du pouvoir d’achat en réduisant les factures, et permet aussi de redonner du confort à 7 millions de ménages qui vivent des situations de précarité énergétique.

Chez Sonergia, nous pensons qu’il est possible d’aller plus loin et de mettre en place une dynamique de travaux de rénovation énergétique répondant à la fois aux besoins de qualité, d’efficacité, de confiance ainsi qu’au besoin de massification (voire d’industrialisation).

L’enjeu pour cela est de collecter et d’analyser les données de consommations énergétiques des ménages pour les aider à :

  • Piloter leur consommation énergétique au quotidien. Les éco gestes ont un réel impact sur la facture quotidienne des Français. Le programme CEE ECORCE copiloté par Soliha et Sonergia, qui est en place depuis 2016, peut en témoigner. Sur les 10 000 ménages en situation de précarité suivis par le Programme (au travers de plus de 15 000 actions), on comptabilise 20% d’économie d’énergie en moyenne.  Ces économies d’énergie sont précieuses car elles ont un effet doublement immédiat à la fois sur le niveau de consommation et aussi sur la facture. 
  • Détecter les travaux nécessaires à leur logement et à les inscrire dans un parcours de travaux cohérent et efficace.
  • Détecter d’éventuelles anomalies dans leurs profils de consommation

Ce schéma ne sera pas uniquement profitable aux ménages, il pourra offrir des avantages certains à la collectivité :

  • Pour lutter contre la fraude en détectant la réalisation des travaux et en la qualifiant
  • Et aider à la mise à jour des fiches de travaux CEE (FOST) avec des coefficients et des forfaits alignés avec la réalité des économies d’énergie constatées.

Un usage partagé de certaines données publiques avec des acteurs privés spécialistes de la gestion des données serait pertinent pour améliorer cette démarche et industrialiser les actions. La mise en open data des données des bâtiments est une première mesure intéressante. Elle pourrait être approfondie par un travail de réflexion sur les données du parc privé, en ciblant en premier les ménages en situation de précarité.  

L’ensemble de ces mesures seraient de nature à accompagner les ménages vers des décisions de travaux de rénovations énergétiques pertinents.

Pour atteindre les enjeux dans le bâtiment, il faut restaurer la confiance

Une autre mesure inscrite dans la synthèse de la PPE a attiré notre attention « Mieux identifier les solutions pertinentes de rénovation pour les ménages, déclencher davantage le passage à l’acte en renforçant la connaissance et la confiance des ménages, et articuler au mieux les aides et les financements existants ».

Sonergia partage cette vision et a construit sa stratégie de développement sur ce modèle, en se positionnant comme orchestrateur dans la conduite des travaux en travaillant de façon partenariale avec les artisans et en refusant de les intégrer verticalement dans le giron de Sonergia. Ainsi, les artisans sont prescripteurs quant aux choix techniques à mettre en oeuvre chez les particuliers et restent autonomes dans leurs démarches commerciales.

En parallèle, Sonergia propose aux artisans des outils leur permettant d’aider le particulier à prendre sa décision : simulation des aides financière, outils financiers, aide aux montages des dossiers, etc

Ce modèle permet à chacun de conserver la valeur qui lui revient, l’artisan conserve la main sur son expertise et sa marge, Sonergia conforte sa place dans la filière énergétique. Il nous parait beaucoup plus performant et gage de confiance que celui fondé sur les offres à 1€ uniformes et sources de nombreux mécontentements et litiges quant à la qualité des travaux.

Quant aux ménages, ils conservent un tissu d’acteurs locaux pouvant répondre à leurs besoins.

Il est important pour que la confiance des particuliers revienne, que la prise de décision du particulier reste éclairée par l’expertise des professionnels.

ZESTE : un programme engagé pour réduire les consommations énergétiques des ménages dans les DROM

Le 6 février dernier, le Ministère de la transition énergétique et solidaire a retenu le programme ZESTE, porté par Sonergia et la fédération SOLIHA dans le cadre du dernier appel à programme CEE publié en mai 2019.
Zeste : Zones outre-mer solidaires pour la transition énergétique

Répondant à l’axe « Sensibiliser, informer et former les ménages, collectivités et entreprises d’Outre-Mer- sur les économies d’énergies », ce programme vise à sensibiliser 25 000 ménages dans les Départements et Régions d’Outre-Mer (DROM – Guyane, Martinique, Mayotte, La Réunion, Saint Pierre et Miquelon) à la réduction de la consommation d’énergie au travers d’actions ciblées. Il propose des ateliers collectifs et des visites écogestes individuelles, ainsi que des actions spécifiquement adaptées aux besoins des territoires.
En outre, le programme prévoit le suivi de l’évolution des consommations des ménages pour les conseiller au mieux tout au long de leur parcours.
Zeste sera ainsi déployé en parfaite adéquation avec le Programme SARE sur l’ensemble des territoires, qui lui aura pour vocation d’encourager les ménages à engager des travaux.
« Pour SOLIHA, comme le souligne Michel Pelenc, directeur général de la Fédération SOLIHA, le déploiement de ce programme va permettre d’aider les ménages sur le volet de la sobriété énergétique en complément du travail déjà accompli en partenariat avec le Ministère de l’Outre-Mer pour lutter contre l’habitat indigne »
« Pour SONERGIA, c’est une très grande fierté de porter ZESTE avec le Mouvement SOLIHA, c’est le prolongement d’une longue collaboration et le début d’une nouvelle aventure pour la transition énergétique dans les territoires d’Outre-Mer », comme l’indique Franck Annamayer, président de Sonergia.
ZESTE représente un budget de 7 millions d’euros dédiés à l’efficacité énergétique dans les DROM sur 3 ans.
La fédération SOLIHA et Sonergia portent le programme ECORCE, pour sensibiliser les ménages modestes de la métropole depuis 2018. Aujourd’hui, ce sont plus de 12 000 ménages qui ont pu profiter de l’accompagnement ECORCE par les associations SOLIHA et des autres réseaux métropolitains.

Pour plus d’information :


Fédération SOLIHA : SOLIHA, Solidaires pour l’habitat, est le 1er réseau associatif national au service de l’habitat. SOLIHA, agréé par l’Etat est présent sur tous les territoires. Il compte 140 structures locales et fédère plus de 2600 salariés et 2200 bénévoles. Il accompagne chaque année plus de 59 000 ménages dans leur projet
de réhabilitation. Depuis 2011, il a contribué à l’éradication de plus de 200 000 logements énergivores.
www.soliha.fr
Contact presse : Naziha Nhari, 06 38 38 37 73 – n.nhari@soliha.fr


Sonergia : Depuis sa création il y a 10 ans à Marseille, Sonergia est devenu un acteur de référence du financement des opérations d’efficacité énergétique et accompagne les particuliers, les industriels, et tous les porteurs de projets de travaux de performance énergétique. www.sonergia.fr
Contact presse : Madeleine Lafon : 06 10 96 31 09 – madeleine.lafon@sonergia.fr

ECORCE : 8500 ménages aidés et 10 000 actions réalisées !

Porté en partenariat par la Fédération SOLIHA, Solidaires pour l’habitat, et Sonergia, le programme ECORCE a été proposé en réponse aux appels à programme CEE (Certificats d’économies d’énergie) lancés par le Ministère de la Transition écologique et solidaire. Il a pour vocation d’accompagner les ménages plus modestes pour réduire durablement leur consommation énergétique.

Pour Franck Annamayer, président de Sonergia « Le Programme ECORCE est un programme solidaire dont la force est d’offrir des solutions durables aux ménages grâce à un éventail d’actions modulables. Les évaluations en cours des actions réalisées montrent clairement que l’intégration des éco-gestes dans le quotidien des foyers devient la norme ».

Un atelier éco-gestes animé avec le jeu Mon logement & Moi développé par SOLIHA.

Le programme ECORCE, c’est 36 associations dont 28 du Mouvement SOLIHA qui se mobilisent sur tout le territoire pour trouver des solutions adaptées aux besoins des ménages et mettre en œuvre 4 actions complémentaires :

  1. Les ATELIERS COLLECTIFS de sensibilisation aux économies d’énergie. Ils sont animés grâce à Mon Logement & moi, un jeu créé par SOLIHA spécialement pour les ménages ;
  2. Des VISITES ECO-GESTES à domicile avec un diagnostic des usages et la distribution de petits équipements ;
  3. Des VISITES ECO-TRAVAUX à domicile pour identifier les travaux nécessaires et les aides financières disponibles ;
  4. Un SUIVI ECO-CONSO de l’impact de l’accompagnement sur les comportements et les consommations des ménages.

La 10 000ème action a ainsi été réalisée
par l’association SOLIHA Vienne

Comme le souligne Michel Pelenc, Directeur Général de la Fédération SOLIHA « le programme ECORCE est un véritable succès car au travers du cap des 10 000 actes franchi aujourd’hui, ce sont 8 500 ménages qui ont pu bénéficier de conseils et d’accompagnement dédiés depuis 2 ans. »

Le programme ECORCE a pour ambition d’économiser jusqu’à 1 TWh d’ici fin 2021 sur tout le territoire.


Pour plus d’informations :

Sur le programme ECORCE :

www.programme-ecorce.org

Sur Sonergia :

Depuis sa création il y a 10 ans à Marseille, Sonergia est devenu un acteur de référence du financement des opérations d’efficacité énergétique et accompagne les particuliers, les industriels, et tous les porteurs de projets de travaux de performance énergétique. www.sonergia.fr

Contact : Madeleine Lafon : 06 10 96 31 09 – madeleine.lafon@sonergia.fr

Sur la Fédération SOLIHA

SOLIHA, Solidaires pour l’habitat, est le 1er réseau associatif national au service de l’habitat. SOLIHA, agréé par l’Etat est présent sur tous les territoires. Il compte 140 structures locales et fédère plus de 2 600 salariés et 2 200 bénévoles. Il accompagne chaque année plus de 59 000 ménages dans leur projet de réhabilitation. Depuis 2011, il a contribué à l’éradication de plus de 200 000 logements énergivores.

Contact presse : Naziha Nhari, 06 38 38 37 73 – n.nhari@soliha.fr

Sonergia soutient les démarches du Gouvernement en matière de la lutte contre les fraudes dans la rénovation énergétique

Le bilan des actions menées entre août 2018 et août 2019 par la DGCCRF dans le cadre des fraudes à la rénovation énergétique a été présentée hier par Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Economie et des Finances.
Le communiqué de presse indique que les fraudes ont progressé de 20 % en un an et que 56% des entreprises contrôlées « ne respectaient pas les règles de protection des consommateurs ».
Sonergia déplore cette recrudescence des opérations frauduleuses, mais, en tant qu’acteur de la filière efficacité énergétique, se réjouit que la DGCCRF prenne la mesure de l’enjeu.
Par ailleurs, Sonergia souhaite que ces annonces préfigurent la mise en place d’un travail collectif et concerté avec l’ensemble des acteurs pour que ces pratiques disparaissent, car les Français doivent effectivement pouvoir engager des travaux de rénovation en toute confiance.
La DGCCRF porte une attention particulière aux fraudes aux certificats d’économies d’énergie dans le cadre du dispositif « Isolation des combles à 1 € ».
Pour Franck Annamayer, président de Sonergia, « les offres à 1€ en isolation et maintenant en thermique nuisent très profondément à la confiance des ménages et attirent les éco-délinquants. En ce sens, les récentes annonces concernant l’écrêtage des aides à condition de laisser un reste à payer raisonnable vont permettre de décourager certaines entreprises peu scrupuleuses d’opérer sur le marché de la rénovation et en plus redonneront de la valeur au produit et au travail des artisans sérieux. »
Tout l’enjeu est de faire le bon arbitrage pour éloigner les éco-délinquants tout en permettant de tenir les objectifs de massification des chantiers de rénovation énergétique de façon solidaire.

Depuis sa création il y a 10 ans à Marseille, Sonergia est devenu un acteur de référence du financement des opérations d’efficacité énergétique et accompagne les particuliers, les industriels, et tous les porteurs de projets de travaux de performance énergétique.


Contact : Madeleine Lafon : 06 10 96 31 09 – madeleine.lafon@sonergia.fr

Sonergia & Thermor s’associent pour répondre aux besoins des bailleurs sociaux

Marseille, le 31 juillet 2019

Opération Certificats d’économies d’énergie (CEE) Coup de pouce Chauffage :
2 acteurs majeurs s’associent et proposent aux bailleurs sociaux une solution clé en mains pour réduire la consommation énergétique des locataires !

Thermor et Sonergia, 2 acteurs majeurs de l’efficacité énergétique en France, annoncent aujourd’hui leur partenariat dans le cadre de l’extension de la prime CEE Coup de Pouce Chauffage au remplacement des convecteurs électriques, lancée par le Ministère de la transition écologique et solidaire le 12 juillet 2019.

Ce partenariat dédié aux bailleurs sociaux permet de prendre en charge le remplacement de « vieux convecteurs grille-pains » par de nouveaux radiateurs ou rayonnants, répondant aux critères de la norme NF 3*œil, qui, grâce à la détection automatique d’occupation, réduisent la consommation d’énergie des locataires.

« Cette association est une très belle opportunité pour les bailleurs sociaux de valoriser leur parc de logements et d’améliorer le confort quotidien de leurs locataires grâce au système de régulation très performant de nos émetteurs » précise Ronan Masson, directeur des ventes de Thermor, fabricant français leader en radiateurs électriques.

Pour Sonergia, expert du financement des travaux d’économies d’énergie au travers du dispositif CEE, son Président Franck Annamayer et cofondateur du GPCEE déclare : « Nous sommes très heureux de cette association avec un industriel historique comme Thermor qui permettra le déploiement d’équipements performants auprès de ménages logés par des bailleurs sociaux. Près d’un million de foyers pourront ainsi réduire leur consommation d’électricité avec un gain direct sur leur facture ».

SONERGIA
Société délégataire CEE créée en 2009 à Marseille. En 10 ans, Sonergia est devenu un acteur de référence du financement des opérations d’efficacité énergétique et accompagne les particuliers, les industriels, et tous les porteurs de projets de travaux de performance énergétique.

Contact :  Madeleine Lafon : 06 10 96 31 09 

THERMOR
Fabricant français de radiateurs électriques et connectés, sèche-serviettes, radiateurs de salles de bain. Créé en 1931, Thermor est une marque française, reconnue pour la qualité et la durabilité de ses produits qui allient à la fois confort, économies d’énergie et respect de l’environnement. Thermor conçoit et fabrique ses radiateurs électriques principalement sur ses 6 sites de production situés en France.

Contact : Emmanuel Boucher : 02 38 71 51 88